En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Les différentes étapesde la pose de chapes à Brive-la-Gaillarde

LA PREPARATION DU CHANTIER :
  1. Préparation phonique :
Afin de limiter la propagation de bruits, la pose d’un isolant phonique est une étape importante pour votre confort quotidien. En effet, le son se diffusant par le sol et les murs communs, il est nécessaire de dissocier votre plancher (à l’étage) du sol brut et des murs ou cloisons. Il existe différents types d’isolants phoniques et nous saurons vous proposer l’isolant phonique qui vous convient.
Image1.jpg  Image2.jpg Image3.jpg
 
 
 2.  Préparation thermique :
Tout aussi importante que la précédente, cette seconde étape vise à améliorer la consommation énergétique de votre habitation. Afin de limiter au maximum les déperditions énergétiques de votre habitation, une bonne isolation du sol est capitale. Cela aura pour conséquence d’améliorer votre confort mais également vous permettra de faire des économies. Là aussi, AFC Application saura vous conseiller et vous orientez vers l’isolant thermique qui vous convient le mieux.
Image4.jpg Image5.jpg Image6.jpg
 
LA PRISE DES NIVEAUX :
                        Après avoir préparé le chantier, il convient d’établir le niveau de votre chape liquide. Une fois le revêtement déterminé (carrelage, sol souple, parquet stratifié …), nous réglons des piges en laissant la réservation nécessaire pour la pose du revêtement. Ces piges représentent nos points de repères lors du coulage et sont réglées au laser.
Image7.jpg Image8.jpg Image9.jpg
 
 
LE COULAGE DE LA CHAPE :
                        Les niveaux établis, le chantier étant préparé et protégé, nous pouvons passer au coulage de la chape fluide. A l’aide d’un tuyau qui nous permet de distribuer la chape dans les différentes pièces, nous remplissons donc votre sol. Le produit étant fluide, il s’auto nivelle quasiment tout seul (et avec le savoir-faire des applicateurs). Quelle soit anhydrite ou à base ciment, ce procédé ne change pas.
Image10.jpg Image11.jpg Image12.jpg
 
           
LE TRAVAIL DE LA CHAPE :
  1. Le passage de la barre égalisatrice :
 
Première étape, le passage de la barre égalisatrice, permet à la chape de se mettre en place parfaitement. En effet, en « tapant » la chape, on crée une succession de vagues, qui, couplées à la fluidité de la chape, permettent à cette dernière d’atteindre une planéité parfaite.
Image13.jpgImage14.jpg
 
2.  Le passage du balai débulleur :
Après avoir niveler la chape, il convient de passer le balai débulleur. Ce second travail de la chape a un double but. Le premier étant de retirer totalement l’air se trouvant dans votre chape, afin que votre sol ait une meilleure inertie lorsque votre plancher chauffant fonctionnera. Le second est d’obtenir une finition, plus travaillée et plus lisse.
Image15.jpg Image16.jpg Image17.jpg
 
LE PONCAGE ET LE TEST D’HUMIDITE :
                        Dernière étape de notre intervention, le ponçage de la chape s’effectue entre 3 et 5 semaines après le coulage de cette dernière selon le type de chape. En effet, par réaction chimique, l’eau présente dans la chape, remonte à la surface et forme une laitance sur celle-ci. Le ponçage permet donc d’éliminer cette laitance et permet à votre revêtement de reposer sur 5 à 6 cm de chape et non sur 2 mm de laitance. De plus, nous effectuons un test d’humidité, qui nous permet de vous affirmer si la chape est assez sèche pour recevoir le revêtement final. Enfin, le ponçage permet de rayer la surface et donc la colle pour le carrelage accroche nettement que sur une chape non poncée.
Image18.jpg Image19.jpg
 
 
Nous espérons que ces explications sont assez claires et n’hésitez surtout pas à nous contacter pour que nous venions voir votre chantier et répondre à toutes vos questions.
           
 
 
  

Découvrez la galerie photos

 

Aujourd'hui

C°min

C°max